L’affaire Levothyrox

Scandale Androcur : les victimes du médicament anti-pilosité attaquent Bayer

LyonTraitement destiné à réduire la pilosité, l’Androcur a provoqué des tumeurs au cerveau chez au moins 500 Françaises en dix ans. Pour la première fois, trois victimes déposent un recours en justice contre son fabricant Bayer.

Levothyrox : Jean-Louis Wémeau, le professeur lillois qui roule pour Merck

LilleL’ancien chef du service d’endocrinologie du CHRU de Lille a été l’un des principaux défenseurs du laboratoire Merck dans la crise du Levothyrox. Il vient d’être missionné pour promouvoir la nouvelle formule du médicament lors d’une « tournée africaine ».

Levothyrox : imbroglio au CNRS, les malades en colère

ToulouseLe CNRS s'est désolidarisé du chercheur toulousain qui a découvert des éléments chimiques pouvant expliquer les effets indésirables du Levothyrox. Cette décision a provoqué la colère des associations de malades de la thyroïde, qui maintiennent leur soutien au chimiste.

Levothyrox : au moins trois éléments chimiques impurs dans la nouvelle formule

ToulouseCe n'est pas un mais trois éléments chimiques impurs, potentiellement toxiques, que Jean-Christophe Garrigues, chercheur au CNRS, a découvert dans la nouvelle formule du Levothyrox. Ils pourraient expliquer les effets indésirables subis par des milliers de patients.

Levothyrox : des découvertes accablantes pour l’Agence du médicament

ToulouseUn chimiste toulousain, chercheur au CNRS, a découvert dans une étude de l'agence nationale du médicament la présence suspecte d'un élément chimique pouvant expliquer les effets indésirables du Levothyrox. Il s’étonne du manque de recherches de l’agence pour éclaircir l’origine du problème.