#DansMaVille
Cet article fait partie de l’enquête collaborative :
Se nourrir dans nos villes en 2021

Du bio par ici, du végétarien par-là, ajoutez un peu de « local » voire du végan, et la panoplie sera complète. Depuis quelques années, sur les cartes des restaurants, on voit fleurir des labels promettant une alimentation plus respectueuse de l’environnement.

Mais est-ce vraiment écolo de manger au resto ? D’après une étude publiée en 2019 par le Centre international de recherche sur l’environnement et le développement (Cired), « les consommations [de CO2] associées au repas hors domicile sont deux fois plus élevées que celle d’un repas au domicile ».

Pour comprendre l’impact de la restauration sur l’environnement et imaginer des solutions concrètes pour les restaurateurs, Mediacités a enregistré une émission en ligne, mardi 21 septembre dernier, retransmise en direct sur Facebook et sur YouTube.

Nos journalistes Nicolas Barriquand et Pierre Leibovici ont échangé avec trois experts qui nous ont accompagnés dans notre grande enquête collaborative #DansMaVille sur l’alimentation :

  • Eva Genel, cofondatrice de l’association FiG (Food index for good)
  • Julien Kebalo, restaurateur à Toulouse et gérant du restaurant Basso Com’Pôtes
  • Ysée Novello, membre de l’association Conscience & Impact Écologique à Lyon

Si vous souhaitez nous adresser des documents en passant par une plateforme sécurisée et anonymisée, rendez-vous sur pals.mediacites.fr

Point final.
#DansMaVille
Cet article fait partie de l’enquête collaborative :
Se nourrir dans nos villes en 2021

2 COMMENTAIRES

  1. Attention à ne pas virer intégriste de la fourchette,,,On a envie de vous lâcher un Gérard Depardieu dans les mollets
    Moi quand j’entends parler de graillou je ne sors pas mon revolver, et quand je décante un Moulis en carafe je
    me fous pas mal du CO2 qui risque de fuiter de mes commissures. Greta no passara!

  2. Ce qui serait intéressant c’est aussi de comparer les restaurants (les vrais), aux fast-food et aux dark-kitchen (en intégrant pour ces dernières la livraison souvent en scooter)

Réagir à l'article

Merci d'entrer votre commentaire !
Merci d'entrer votre nom ici