#DansMaVille
Cet article fait partie de l’enquête collaborative :
Se nourrir dans nos villes en 2021

C’est une expérience inédite qui s’achève pour Mediacités. Depuis le mois de mars 2021, pas moins de dix journalistes se sont mobilisés pour enquêter sur un sujet essentiel, qui nous concerne tous : l’alimentation.

Avec l’aide de 20 experts et de plus de 500 témoignages de lecteurs, nous avons cherché à comprendre si l’épidémie de Covid-19 avait bouleversé nos pratiques alimentaires, qui se cachait derrière les dark kitchen, ces cuisines de l’ombre qui alimentent les « restaurants » présents sur les applications Uber Eats et Deliveroo, si le boom du fait-maison observé lors du confinement du printemps 2020 avait fait long feu, ou encore si l’époque des cantines d’entreprises était révolue.

Nous avons aussi démonté quelques idées reçues. Alors qu’on les croyait remplacés par des supermarchés, des banques ou des agences immobilières, les petits commerces alimentaires se portent globalement bien… dans le cœur de nos métropoles, mais beaucoup moins en périphérie (lire le détail à Lille, Lyon, Nantes et Toulouse). Autre idée préconçue mise à mal : malgré le marketing de la grande distribution, manger local n’est pas forcément une bonne idée pour l’environnement.

Et d’ailleurs, qui a les moyens de manger local ? De Nantes, où nous avons exploré la galaxie des Amap (Associations pour le maintien d’une agriculture paysanne) et des épiceries bio, à Roubaix, où un groupement d’acheteurs fait vivre une idée simple pour rendre l’alimentation accessible au plus grand nombre, il nous a été souvent rappelé combien l’alimentation était un fait culturel. Et social. Comment voir autrement notre attachement profond à la viande ? Et la stigmatisation toujours prégnante des personnes en situation d’obésité, plus encore chez les adolescents ?

Pour digérer ce menu copieux, nos journalistes Nicolas Barriquand et Pierre Leibovici ont animé une émission en direct, mardi 23 novembre – à revoir ci-dessous -, aux côtés de quatre invités :

  • Dominique Paturel, chercheuse au laboratoire Lisra de Montpellier et initiatrice du collectif « Démocratie alimentaire » ;
  • François Saint-Pierre, vice-président du Codev de Toulouse Métropole et membre du conseil de développement de Balma (Haute-Garonne)
  • Blandine Flipo et Mathilde Doiezie, journalistes indépendantes et collaboratrices de Mediacités.

Si vous souhaitez nous adresser des documents en passant par une plateforme sécurisée et anonymisée, rendez-vous sur pals.mediacites.fr

Point final.
#DansMaVille
Cet article fait partie de l’enquête collaborative :
Se nourrir dans nos villes en 2021

Réagir à l'article

Merci d'entrer votre commentaire !
Merci d'entrer votre nom ici