Combien de fois as-tu pensé, lors du dernier repas de famille, attablé autour d’une bière avec tes amis ou le matin intérieurement en écoutant la radio : « Ils sont tellement déconnectés de la réalité ! Moi, élu.e, les choses ne se passeraient pas comme ça. » Et tu es loin d’être seul.e à penser ça, figure-toi ! 85% des français pensent que les responsables politiques ne se préoccupent pas des gens comme eux, 87% des jeunes ne s’estiment pas assez représentés en politique et 74% des 18-24 ans ne sont pas allés voter lors des législatives 2017… Et pourtant, personne ne passe à l’action.

“Tous élus”, c’est cette petite voix qui cherche à faire bouger les lignes, à l’heure où l’écart ne cesse de se creuser entre citoyens et responsables politiques. Gilets jaunes, bonnets rouges, “nuit debout”, montée de l’abstention… Nous vivons dans une démocratie à bout de souffle, boudée par une part grandissante de la population. En tant que citoyens français de moins de 30 ans, nous nous inquiétons de voir les jeunes de notre génération et des générations en-dessous “décrocher” et abandonner d’une certaine façon le champ politique “classique” : syndicats, partis, vote, etc. Et ce d’autant plus que ce sont chez les catégories sociales les plus modestes qu’on enregistre le taux d’abstention le plus fort. Rêvant d’une société où la démocratie est l’affaire de tous, où un citoyen = une voix, nous ne pouvons nous résigner à vivre dans un pays à deux vitesses, où la politique se résumerait uniquement à des contestations ou de graves crises sociales.            

S’engager pour agir local

L’engagement des « oubliés de la démocratie » – des habitants des quartiers populaires ou des territoires ruraux, des moins diplômés et surtout des jeunes –, est indispensable au bon fonctionnement de nos institutions. Pourtant, nombre de politiques continuent à gouverner en proclamant “Le roi, c’est moi !” Chez “Tous élus”, nous croyons ce concept définitivement révolu. L’idée fondatrice de notre association consiste justement à revendiquer le rôle politique de chacun d’entre nous. Nous pensons que chaque citoyen, quel que soit son âge, son genre, son bagage culturel, ses idées politiques et ses revenus, a le droit de prendre les décisions pour son avenir.

Or pour agir sur notre société, rien ne vaut l’échelle du local, qui permet des actions concrètes. Le maire ne ne s’occupe pas seulement de marier les gens ou d’inaugurer des places. C’est lui qui définit les missions de la police municipale, autorise à construire ta maison, gère l’école primaire, organise l’ouverture de la bibliothèque ou de la piscine municipale, fixe le montant des impôts, etc. Bref, c’est lui qui s’occupe de mille et une actions qui impactent quotidiennement les citoyens d’une ville ou d’un village.

Accompagnement de A à Z

Même si on a parfois le sentiment que la politique se “professionnalise”, beaucoup de maires et d’élus locaux sont des gens “normaux”, bien qu’ils demeurent majoritairement plus âgés que la population. Il reste en effet de nombreux freins à lever pour inciter les plus jeunes qui entament leur carrière professionnelle à demander une disponibilité à mi-temps à leur employeur pour faire campagne et s’engager concrètement dans la vie publique locale.          

Considérer que chaque citoyen est légitime à se présenter aux élections de sa ville, c’est bien. L’aider à savoir par où commencer, c’est mieux. La plupart des aspirants candidats bénéficient aujourd’hui du soutien d’un parti politique. Eux seuls disposent en effet des moyens financiers mais également des connaissances utiles pour monter une liste ou se porter candidat sur une liste. Et disposent de facilités d’accès au remboursement des frais de campagne. Or quantité de citoyens souhaitent agir, sans pour autant adhérer à des partis de plus en plus désaffectés ni s’affilier à un système digne de « l’ancien monde ».

Face à ce coût d’entrée qui paraît souvent bien trop important, “Tous élus” a développé “Pourquoi pas toi ?” avec l’appui de bénévoles et d’experts, afin de rendre accessible l’élection. A la fois ludique et accessible, ce programme de formation permet à chacun de comprendre les missions d’une mairie. Tu as envie de devenir élu ou simplement d’en savoir plus sur ce que la fonction de maire recouvre ? En quelques heures par semaine depuis ton canapé, tu apprendras déjà plein de choses !

Les démissions et les aveux de découragement de maires actuels, avant même la fin de leur mandat, ont permis d’alerter sur une « crise des vocations » qui couve chez certains élus. Mais le succès balbutiant de notre formation – avec plus de 2 500 personnes motivées pour découvrir le rôle de cet élu local et peut-être se présenter en mars 2020 – montre qu’il y a une volonté de relève !            

Il n’est pas trop tard pour te lancer et t’engager ! Dans les plus petites communes, il est largement temps de te renseigner sur ce qu’il se passe, d’aller voir si des listes sont en préparation et de te lancer. Dans les grandes et moyennes villes, la plupart des listes sont en cours de constitution et beaucoup de candidats cherchent encore des citoyens issus de la “société civile”. Et des jeunes !

Qui se cache derrière “Tous élus” ?

L’association “Tous élus”, indépendante des partis politiques, oeuvre en partenariat avec diverses associations telles qu’Unis-Cité, l’AFEV, la ZEP ou les Scouts de France pour inciter les 18-25 ans éloignés de la politique à s’engager dans la campagne des municipales 2020. Pour cela, elle a lancé une formation 100% gratuite : web-série, jeux de rôles, coaching, mentorat, etc. Depuis le début de l’année, elle a également organisé des ateliers citoyens autour de la démocratie locale à Chambéry, Villeurbanne, Marseille, Nantes, Limoges, Bordeaux, Strasbourg, etc. “Tous élus” opère sans distinction de convictions. Ce mouvement est porté par des activistes associatifs et une trentaine de déçus des partis politiques qu’ils ont fini par quitter faute de se sentir suffisamment considérés.

Si vous souhaitez nous adresser des documents en passant par une plateforme sécurisée et anonymisée, rendez-vous sur pals.mediacites.fr

Point final.

4 COMMENTAIRES

  1. et non je ne veux pas un élu qui me ressemble… je suis un vieux mâle blanc en retraite et je souhaite surtout un élu honnête, sincère et pas menteur… un élu qui s’occupera de tous et pas seulement d’une majorité électorale ou d’une minorité qui votera pour lui…. Ça m’énerve ces articles orientés qui se veulent être dans l’ère du temps ou… dans l’air de temps et qui divisent et dérèglent notre société en opposant toujours les uns aux autres. Il nous faut vivre ensemble avec nos différences…. et dans le respect alors Stop aux divisions svp

  2. L’âge serait-il synonyme de compétence et d’honnêteté ? S’il faut certes une représentativité de l’ensemble des élus y compris des jeunes ceci ne saurait être une garantie

    • (commentaire parti trop vite, je continue sur ma lancée)
      Nous avons en France “un jeune président” qui met le feu au pays avec le soutien d’environ 23% de la population qui ne lui ressemble pas forcément par l’âge mais par la condition sociale. Comme le chantait Brassens : l’âge ne fait rien à l’affaire, quand on est ..; on est …”. Faut-il en plus des problèmes actuels monter les uns contre les autres au motif de l’âge. Le bloc contre bloc a un bel avenir devant lui.

      • L’âge n’est en aucun cas synonyme de compétence et d’honnêteté. Le cas du maire d’Hesdin (Pas-de-Calais) Stéphane Sieczkowski-Samier, multi-mis en examen et finalement révoqué, le rappelle à tous ceux qui en douteraient. Simplement, si vous lisez les entretiens de Laurent Mucchielli ou Céline Braconnier parus précédemment sur Mediacités, l’homogénéité des conseils municipaux déteint sur les choix politiques qui seront faits, sur la nature des politiques publiques qui seront mises en oeuvre. Et cet écart accentue la défiance nourrie par tous les citoyens s’estimant pas, ou peu ou mal, représentés dans ces instances. C’est l’intérêt de cette association, “Tous élus”, c’est la force de cette tribune de faire cet utile rappel, non ?

Réagir à l'article

Merci d'entrer votre commentaire !
Merci d'entrer votre nom ici