Des épinards mais bio et produits localement s’il vous plaît ! C’était une promesse phare de leur campagne : les écologistes se sont engagés à proposer aux petits Lyonnais qui fréquentent les cantines des crèches, écoles et collèges des repas 100% bio, avec des aliments produits, pour moitié, dans un rayon de 50 kilomètres. Les nouveaux maîtres de la ville et de la Métropole ne partent pas de rien : actuellement, 40% des aliments qui se retrouvent dans les assiettes des écoliers de Lyon sont d’origine biologique et 60% sont produits ou fabriqués à moins de 200 kilomètres. Mais la marche à franchir reste importante et le défi délicat si les collectivités ne veulent pas augmenter le prix des repas facturés aux parents. D’après l’Institut Montaigne, le passage au 100% bio dans les seules écoles maternelles et primaires de Lyon engendrerait un surcoût d'1,4 million d’euros par an.      

Comment et à quelles conditions les nouveaux élus peuvent-ils tenir leur promesse ? En prévision d’une « visio-table-ronde » le 3 décembre prochain [lire l’encadré à la fin de notre article], Mediacités a posé la question à Maurizio Mariani. Cet économiste, installé

Envie de lire la suite ?

Profitez de 24h d'accès gratuit pour lire cet article et tous les autres !

C'est parti !

Cet article concerne les promesses :
« Proposer des repas dont 50% des aliments sont d’orgine locale dans les collèges » « Proposer des repas 100% bio dans les collèges, les écoles et les crèches »
Voir toutes les promesses