Et vlan, le rapport de la Chambre régionale des comptes (CRC) ! Ce mardi 28 novembre, la juridiction chargée de contrôler les collectivités locales a rendu public son examen minutieux de la gestion de la ville de Givors entre 2009 et 2015. « Manquement à la probité », « faiblesse des procédures écrites », « insuffisante expertise juridique » : le résultat est accablant.

Dans le collimateur de la CRC : l’ancien maire communiste Martial Passi, qui a démissionné de son poste en juillet dernier après avoir été jugé en premier instance pour

Découvrez Mediacités gratuitement pendant 24h !
Abonnez vous à partir de 1€/mois.
Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.