Repas végétariens dans les cantines : Nantes dans la moyenne des villes françaises

image cantine scolaire
Cantine scolaire. / Image d’illustration

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 2 minutes

Par Benjamin Peyrel

Depuis 2018, la loi pour l’égalité alimentaire oblige les communes à proposer au moins un repas végétarien par semaine dans les cantines. Ce que toutes les villes de la Métropole nantaise ne respectent pas. Et la marche est encore haute pour atteindre les deux repas hebdomadaires promis par Johanna Rolland lors de la campagne.

« Passer de un à deux repas végétariens par semaine pour tous les enfants ». C’était l’une des promesses émises par Johanna Rolland lors de la campagne municipale. Un objectif pas si facile que cela à atteindre si l’on en croit les résultats de l’enquête participative menée par Greenpeace du 1er janvier au 31 mars

Découvrez Mediacités gratuitement pendant 48h

Profitez de deux jours pour lire cet article et parcourir tous nos autres contenus :

En renseignant votre adresse e-mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e-mail à des tiers. En cas d'échec, écrivez à contact@mediacites.fr

  • Accédez aux 4 éditions de Mediacités gratuitement (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse) pendant 48 heures
  • Découvrez un média 100% indépendant et sans aucune publicité

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. En vous abonnant aujourd’hui, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment