Municipales et coronavirus : « Certains politiques tentent d’éviter la dé-légitimation du premier tour »

La peur de la contagion du Coronavirus a plus que perturbé le premier tour des élections municipales. L'abstention record, le confinement qui s'annonce et les risques que fait peser cette pandémie sur le second tour pose la question de l’annulation totale du scrutin. Mais cette piste ne semble pas avoir la préférence du gouvernement ni des partis politiques, regrette Romain Rambaud, spécialiste du droit électoral.

urne_election
Après un premier tour marqué par une abstention massive, la question du maintien du second tour des municipales pose la question de la légitimité du scrutin/ Photo : Creative Commons.

Quel regard portez-vous sur les résultats du 1er tour des élections municipales, eu égard à l’abstention historique ?

Romain Rambaud : Sans aller jusqu’à parler d’effondrement de la participation, nous pouvons tous constater un décrochage énorme à Lyon [lire notre décryptage en cartes], Nantes, Angers comme

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 3 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 5 minutes

Par Adrien Disson