Lotissement fantôme et pièces de confinement : le méga-chantier de la vallée de la chimie

Depuis cinq ans, plus de 5400 logements de la vallée de la chimie, ainsi que des entreprises et des bâtiments publics, doivent déménager ou réaliser des travaux pour anticiper les effets d’un éventuel accident industriel. Mais, entre méconnaissance des risques et contraintes budgétaires, la mise en œuvre de ce vaste chantier à 130 millions d’euros prend du retard.

2022-01-Vallee de la chimie-expropriations
Photos : M.Périsse ; Montage : N.Barriquand/Mediacités.

En pyjama sur son balcon, Martine De Pauli se réveille ce matin de décembre au milieu d’un village fantôme, dans le quartier des Razes en contrebas de la commune de Feyzin. Autour d’elle, la vingtaine de maisons du lotissement des Mariniers attendent le coup de grâce. La plupart sont déjà éventrées, portes et fenêtres retirées. La végétation a commencé à grignoter quelques façades. Des grillages interdisent l’accès aux curieux qui s’aventureraient ici. Seule une vieille balançoire rouillée rappelle qu’il y a encore peu de temps, des familles vivaient là.

Aujourd’hui, Martine est la dernière à rester sur place. Ses ultimes voisins sont partis il y a deux semaines. « C’est un

Découvrez Mediacités gratuitement pendant 48h

Profitez de deux jours pour lire cet article et parcourir tous nos autres contenus :

En renseignant votre adresse e-mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e-mail à des tiers. En cas d'échec, écrivez à contact@mediacites.fr

  • Accédez aux 4 éditions de Mediacités gratuitement (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse) pendant 48 heures
  • Découvrez un média 100% indépendant et sans aucune publicité

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. En vous abonnant aujourd’hui, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 10 minutes

Par Mathieu Périsse