La révolte des gilets jaunes

L’œil de Mediacités Nantes – Avocats vs préfet – Cahiers de doléances – Violences...

NantesLa lettre incendiaire des avocats au préfet ; Johanna Rolland, le grand débat et les cahiers de doléances ; le lourd bilan humain des manifestations à Nantes et l'action des "street-medics" ; l'après YelloPark pour le groupe Réalités... L'actu nantaise sous le regard de Mediacités.

« Gilets jaunes » : répondre par le bas à l’urgence démocratique

La crise des « gilets jaunes » peut être résolue autrement qu’en confiant les clés de l’Elysée à l’extrême-droite. A condition qu'au niveau local, les élus comme les fonctionnaires ne confisquent plus les institutions, mais associent réellement les citoyens à la prise de décisions (forums, pétitions et référendums), avertit le sociologue Laurent Mucchielli.

Oui, il est encore temps de sauver la démocratie !

LilleNotre conférence du 11 décembre dernier à Lille a permis de prendre à bras le corps les défis démocratiques qui traversent la France. Et d’esquisser des pistes pour rénover la démocratie. Voici un résumé des échanges et la vidéo de l’événement.

Gilets jaunes : les maires face à l’émergence du citoyen consumériste

Pour le sociologue Luc Rouban, directeur de recherches au CNRS, les gilets jaunes expriment dans leurs revendications une demande de démocratie horizontale et une défiance profonde à l’égard des institutions républicaines comme de la démocratie représentative. Ce qui, selon lui, « pose directement la question de la décentralisation et de son évolution ».

Aux sources de la colère des gilets jaunes

[EN IMAGES] Le photographe Vincent Jarousseau à choisi la ville de Denain il y a 18 mois pour documenter les problématiques de la mobilité et du pouvoir d’achat qui se retrouvent aujourd’hui au coeur de la crise des gilets jaunes. Les portraits d’habitants qu’il livre à Mediacités - qu’ils soient ou non manifestants - donnent du sens et de la profondeur à une actualité qui ne cesse de s’emballer.

17 novembre : « le sentiment d’injustice fiscale gagne les classes populaires »

Sous ses oripeaux techniques, l’impôt est une matière fondamentalement politique. Pour le sociologue Alexis Spire, la révolte contre la fiscalité écologique prouve que les « petits contribuables » acceptent désormais encore moins bien l’impôt que les classes supérieures. Non sans raisons.