Le 1er octobre, Mediacités a mis en service Lanceur d’enquêtes, une plateforme d’alertes locales sécurisée. Avec ce nouvel outil, nous souhaitons inciter à la participation citoyenne pour une meilleure information et intensifier notre rôle de contre-pouvoir local sur l’ensemble du territoire.

Lanceur d’enquêtes permet aux citoyens d’alerter les journalistes de Mediacités sur certaines dérives, mais aussi de leur suggérer des pistes d’enquête et de leur transmettre des documents de manière totalement sécurisée, puisque les communications sont chiffrées de bout en bout. Cette initiative est un appel du pied, car nous sommes convaincus que l’information et l’investigation ne peuvent être l’apanage des seuls journalistes. En lançant cet outil d’alerte, nous offrons à tous la possibilité d’être acteur de la vie publique, de faire tomber les murs du silence et du « à quoi bon » qui protègent certaines institutions, entreprises ou responsables publics.

La création de cette plateforme a été menée en partenariat avec l’association nantaise GoLeaks, spécialisée dans la protection des données personnelles, et avec l’ONG Nothing2Hide, experte de la sécurité informatique pour les journalistes et leurs sources. Elle s’appuie sur le service Globaleaks, développé par le Centre Hermès pour la transparence et les droits humains numériques.

A la différence des autres plateformes existantes, Lanceur d’enquêtes a été conçu pour favoriser les remontées de la part de citoyens qui, jusqu’alors, pouvaient hésiter à transmettre une information sensible sur leur ville ou leur région en supposant – à tort ou à raison – qu’elle n’intéresserait pas les médias concernés. Qu’il s’agisse de l’évasion fiscale “au coin de la rue”, de la pollution des sols ou de l’air dans nos régions, des pratiques douteuses de certains élus et entreprises, nos enquêtes témoignent de l’intérêt public et démocratique de l’investigation locale.

Avec Lanceur d’enquêtes, Mediacités entend aussi poursuivre son maillage du territoire en bonne intelligence avec ses confrères. Si une information d’intérêt public recueillie par la plateforme ne concerne pas l’une de nos villes d’implantation – et sous réserve de l’accord de la personne à l’origine de l’information -, nous nous mettrons en relation avec des partenaires locaux, qu’il s’agisse de journaux de Presse Quotidienne Régionale (PQR), d’autres sites d’enquêtes ou de journalistes indépendants.

Découvrez Lanceur d’enquêtes

Point final.

2 COMMENTAIRES

Réagir à l'article

Merci d'entrer votre commentaire !
Merci d'entrer votre nom ici