Le rendez-vous Mediacités sur SUN – Crise du logement à Nantes

Chaque premier mercredi du mois à 12h00, retrouvez les enquêtes de Mediacités sur l’antenne de SUN – le Son unique (93.0 FM à Nantes). Ce mois-ci, Antony Torzec raconte au micro de Julia Vastel les coulisses du dossier de Mediacités consacré à la crise du logement dans le Métropole Nantaise. Élus confrontés au dilemme de la construction, déficits de logement neufs, afflux des Parisiens et autres idées reçues sur le marché immobilier, galère des locataires, impact sur l’environnement… Un entretien à retrouver en podcast audio et vidéo ci-dessous et sur le site de SUN.


 


Retrouvez tous les épisodes de la série que Mediacités consacre
à la crise du logement à Nantes et dans sa métropole

Benjamin Peyrel

Si vous souhaitez nous adresser des documents en passant par une plateforme sécurisée et anonymisée, rendez-vous sur pals.mediacites.fr

Point final.

Benjamin Peyrel
Co-fondateur de Mediacités et rédacteur en chef de son édition nantaise. Avant de me lancer dans cette aventure, j'ai débuté au quotidien La Croix et suis passé par différentes rédactions avant de rejoindre L’Express et d'écumer préfectures et sous-préfectures pendant dix ans. Je m’intéresse notamment aujourd’hui aux montagnes de données que les collectivités comme les citoyens produisent quotidiennement et aux moyens de les utiliser pour faire avancer le débat public.

Précédemment dans l'Oeil

Mué en emblème national, le futur CHU de Nantes devient « irrémédiable » selon Jean Castex

En visite à Nantes pour poser la première pierre du - très controversé - futur CHU de la ville, le Premier ministre a fait du projet l'emblème du Ségur de la Santé, lancé en mars 2020. Comme lui et malgré les doutes et les oppositions, la maire (PS), Johanna Rolland, juge désormais le projet irréversible.

Loire-Atlantique : ces cliniques et hôpitaux qui opèrent des cancers sans autorisation

Une enquête de Cash investigation dévoile les statistiques d’opérations par établissement et par type de cancer. A Nantes et en Loire-Atlantique, plusieurs hôpitaux ou cliniques ne respectent pas les seuils requis pour certaines activités.