Penser les municipales

Les 15 et 22 mars 2020, les électeurs voteront pour élire leurs représentants – dont leur maire – qui présideront aux destinées de leurs communes  (et de leur métropole, dans le cas de Lyon) jusqu’en 2026. Un moment crucial pour la vie démocratique française. Trop souvent, on traite néanmoins des élections municipales comme une vulgaire course de petits chevaux. Derrière les batailles de personnes, les enjeux électoraux se révèlent pourtant éminemment politiques (au sens noble du terme). Parce que les transformations de l’action publique locale qu’elles engendrent ont des effets bien concrets sur la vie de nos concitoyens, Mediacités vous propose de prendre le temps d’examiner quelques-uns des enjeux de ce scrutin capital en amont.

Universitaires, consultants et militants en faveur de nouvelles pratiques politiques nous aideront à passer en revue les informations stratégiques à avoir en tête avant que la campagne électorale ne débute véritablement et rythme l’actualité de ces prochains mois. Du financement vicié de la vie politique locale à l’homogénéité sociale des candidats et élus, en passant par la croissance de l’abstention chez les classes populaires et la standardisation des politiques publiques, ils ne se priveront pas d’avancer des pistes pour renforcer la démocratie locale. Citoyens, saisissez-vous de toute cette matière grise avant de faire vos choix et vous rendre aux urnes !

TRIBUNE – Ces cinq sujets qui vont animer les prochaines municipales

Alors que les tractations battent leur plein pour savoir quels candidats se présenteront aux municipales 2020, qu’en est-il des programmes ? Urbanisme, démocratie, écologie : le consultant-chercheur Nicolas Rio défriche les thèmes qui structureront le débat électoral et très probablement les grands axes de la prochaine mandature.

Municipales : « Emmanuel Macron ne parviendra pas à nationaliser ces élections »

[LES ENTRETIENS DE L’ÉTÉ] Directeur du centre de recherches de Sciences Po, Martial Foucault analyse les nouveautés et les permanences du prochain scrutin municipal. En mars 2020, la surprise viendra plutôt des Verts et du Rassemblement national que du parti présidentiel, selon lui. Quant aux maires des « vieux partis » PS et LR, ils devraient limiter la casse.

Municipales : « L’abstention cache d’énormes disparités sociales et spatiales »

[LES ENTRETIENS DE L’ÉTÉ] Alertant sur l’ampleur de l’abstention dans les grandes villes, la politiste Céline Braconnier livre un regard critique sur la politique locale. Les candidats aux municipales devraient, selon elle, repenser leurs stratégies de campagne électorale à destination des jeunes et des classes populaires.

À quels candidats profitera la gentrification des centres-villes ?

[LES ENTRETIENS DE L’ÉTÉ] Spécialiste de sociologie électorale, Eric Agrikoliansky s’intéresse au vote des classes moyennes et supérieures, communément appelés « bobos »… avec tous les pièges que ce terme recèle. Vont-ils continuer à favoriser la gauche socialiste et écologiste lors des municipales 2020, ou se laisseront-ils séduire par LREM et le centre-droit ?

Municipales : « Il n’y a pas de recettes de gauche ou de recettes...

[LES ENTRETIENS DE L’ÉTÉ] En mars prochain, les électeurs seront appelés à choisir leurs maires et leurs conseillers municipaux. Droite ou gauche, partis de gouvernements ou protestataires… la campagne électorale tournera autour des étiquettes partisanes. Pour Christian Le Bart, professeur à Sciences Po Rennes, ces dernières n’auront néanmoins que peu d’effet sur les politiques menées, une fois les urnes vidées.

Municipales : « Le pouvoir n’appartient plus au peuple »

[LES ENTRETIENS DE L’ÉTÉ] Professeur de sociologie à l’Université de Strasbourg, Michel Koebel s’inquiète du manque de représentativité des maires, des adjoints et autres conseillers municipaux. Loin d’être à la portée du premier citoyen venu, les mandats locaux sont monopolisés par quelques catégories bien spécifiques : des hommes, âgés, et issus des catégories sociales les plus favorisées. Une homogénéité qui pose de vrais problèmes démocratiques.

Julia Cagé : « Les donateurs bénéficient davantage de l’écoute des candidats »

[LES ENTRETIENS DE L’ÉTÉ] - Pour Julia Cagé, professeure d’économie à Sciences Po Paris, les préférences politiques des classes supérieures seront encore favorisées par l'Etat à l'occasion des élections municipales. Elle propose ses solutions pour rendre le financement de la vie politique plus égalitaire.

TRIBUNE – Et si on tirait au sort les élus ?

Les critiques formulées contre les politiques poussent la sociologue Béatrice Mabillon-Monfils à interroger les fondements de notre démocratie représentative. S'appuyant sur des références historiques, philosophiques et des exemples étrangers, elle explore la piste du tirage au sort des élus, au niveau national comme local.

La FAQ des élections municipales

A quelles dates se dérouleront les élections municipales 2020 ? Qui peut voter ? Jusqu'à quand peut-on s'inscrire sur les listes électorales ? Quiconque s'intéresse à ce prochain scrutin se déroulant dans un peu plus de six mois trouvera ses réponses dans notre foire aux questions.

La « course à l’échalote » des municipales inquiète des marcheurs

Lille [TRIBUNE] Obnubilée par les élections municipales qui l’ancreront dans le millefeuille territorial, La République en Marche se met en ordre de bataille. Le parti présidentiel renouvellera-t-il, comme promis, les pratiques politiques locales ? Jacques Dupont, un marcheur historique, craint au contraire que LaREM soit rattrapée par les traditionnelles bisbilles entre «barons».

La parité s’arrête encore aux portes du pouvoir local

Malgré de nets progrès depuis le début des années 2000, les hommes monopolisent toujours le pouvoir (présidence, délégations) au sein des institutions locales. La preuve ? En France, en 2018, 84% des maires sont encore des hommes. Des données que s’est procuré Mediacités confirment l’ampleur du problème, a fortiori dans les métropoles et intercommunalités.

Municipales 2020 : les citoyens peuvent-ils reprendre le pouvoir ?

Le philosophe Jonathan Durand-Folco prédit un raz-de-marée citoyen dans plusieurs métropoles et villages français, en mars 2020. Inspirés par la vague « municipaliste » agitant l’Espagne et eux aussi préoccupés par l’avenir de leurs villes, divers collectifs ambitionnent de démocratiser l’économie comme la politique locale.
×