L’analyse de Mediacités

Mis à jour le 04/05/2021
Partager
En novembre 2020, le comité syndical du Sytral (qui gère les transports en commun de l'agglomération), présidé par Bruno Bernard, a voté la création d'un abonnement TCL à zéro euro baptisé « Solidaire Gratuit ». La formule, disponible depuis le 1er janvier 2021, s'adresse aux bénéficiaires du RSA, de l’allocation d’adulte handicapé, de l’allocation supplémentaire d’invalidité, ou encore de celle de solidarité pour les personnes âgées. Les personnes malvoyantes, les invalides de guerre ou du travail âgés de 65 ans et plus, ou encore les demandeurs d'asile ou de titre de séjour peuvent aussi bénéficier de la gratuité. Selon la Métropole de Lyon, au moment de son vote, la mesure concernerait jusqu'à 130 000 personnes.



En parallèle, un abonnement à 10 euros a lui aussi été instauré en début d'année 2021, réservé aux faibles de revenus : les allocataires de Pôle emploi non-imposables, les élèves boursiers, les demandeurs d'emploi de moins de 24 ans et les personnes non-imposables âgées de 65 ans et plus. Soit, potentiellement, 70 000 personnes, d'après le Grand Lyon. Le Sytral estime le coût de ces deux nouveaux abonnements entre 10 et 12 millions d'euros par an.

La gratuité ne s'appliquant que pour une part des faibles revenus, nous avons considéré, dans le cadre de l'évaluation Radar, que la promesse formulée pendant la campagne électorale de Bruno Bernard n'était qu'en partie appliquée. 

L’actualité de cette promesse

Recevoir des alertes par e-mail sur l'actualité de cette promesse
Vous avez une information à nous partager sur cette promesse ?
Voir les actualités précédentes

Vous aimeriez lire toutes nos enquêtes collaboratives ?

Faites vivre l’investigation locale, soutenez Mediacités

×