L'Œil de Mediacités

Sa dissolution au point mort, Nantes Révoltée contre attaque

Sa dissolution au point mort, Nantes Révoltée contre attaque

Il y a cinq mois, Gérald Darmanin annonçait sa volonté de dissoudre Nantes Révoltée. Depuis ? Rien. Ou plutôt si : le « groupement » ou « média » d’extrême gauche a changé de nom pour toucher un public national. Pas franchement ce que le ministre de l'Intérieur ou l'ex-députée (LREM) Valérie Oppelt espéraient...

Page n° 1 / 20