C’était en mars dernier, au salon du Mipim, à Cannes, rendez-vous incontournable des « marchands de ville ». Devant près de 200 professionnels de l’immobilier, avec vue sur les yachts somptueux du port de la cité azuréenne, Bruno Bernard défend un « modèle à la Lyonnaise » en matière d’urbanisme et de construction. Concrètement ? Un modèle moins gourmand en ressources, plus respectueux de l’environnement, mais pas moins compétitif.

« L’attractivité de Lyon n’est pas un gros mot », lance le président écologiste de la Métropole de Lyon. De quoi rassurer les promoteurs et investisseurs de tous poils venus jauger le successeur de Gérard Collomb, pilier historique du Mipim ? « Le modèle

L’info indépendante a une valeur

Les journalistes de Mediacités proposent chaque jour des enquêtes et analyses locales exclusives. Sans pub, seuls les abonnements financent notre travail. Aidez nous à renforcer notre indépendance.

Profitez de 24h d'accès gratuit pour lire cet article et tous les autres !

  • Lisez chaque semaine nos nouvelles enquêtes
  • Participez à nos investigations
  • Sans engagement. 60€/an ou 7€/mois

Cet article concerne la promesse :
« Porter le rythme de construction de logements sociaux à 6 000 par an d’ici à la fin du mandat »
Voir toutes les promesses