Le couple Huyghe-Debord perd ses nerfs face à Mediacités

Notre enquête sur le goût des notaires, des cumuls et des indemnités de Sébastien Huyghe et Valérie Debord, nous a valu une réplique cinglante des intéressés. Qui frappent à côté de la cible… et oublient l’essentiel.
Mediacités lance Veracités, une plateforme participative de vérification dédiée uniquement aux municipales 2020. Accessible dès aujourd’hui, cet outil vous permet de poser des questions aux journalistes de Mediacités, qui vérifient et vous répondent.
A l’aube des élections municipales 2020, la rédaction de Mediacités part en campagne. Non pour briguer une place quelconque, mais pour provoquer un débat de fond sur l’état de notre démocratie locale et les moyens de la renforcer. De la réenchanter, pourrait-on dire, tant les signes de faiblesse se multiplient.
Dès la semaine du 11 novembre, Mediacités mettra en ligne une plateforme de vérification d’informations (fact-checking) pour recueillir vos questions sur les municipales dans votre ville. Mais comment nommer un tel outil ? Nous avons posé la question à nos abonné·e·s. Drôles, factuels ou accrocheurs, vos intitulés méritent le détour !
Si vous êtes lyonnais et utilisateur de Nextdoor France, vous avez peut-être vu passer quelques-unes de nos enquêtes sur votre fil d’actualité. Depuis plusieurs mois, nous nous sommes en effet rapprochés des équipes de ce tout nouveau réseau social de proximité pour proposer à ses utilisateurs les articles de Mediacités.
Comme directeur de la publication de Mediacités, je viens d’être convoqué au TGI de Toulouse après le dépôt d’une plainte pour diffamation de deux surveillants de prison soupçonnés de radicalisation islamiste. Une expérience qui mérite d’être racontée car elle dévoile un aspect méconnu des risques de notre métier.
Vidéos explicatives, enquêtes collaboratives, fact-checking... Mediacités vous dévoile ses nouveaux formats éditoriaux pour la campagne des municipales 2020. Notre mission : vous aider à choisir votre prochain·e maire, en éclairant les enjeux électoraux dans votre métropole.
Mediacités lance une campagne de soutien inédite. Dès aujourd’hui, vous pouvez rejoindre nos 2500 abonné·e·s et faire vivre le premier site d'investigation dans les métropoles françaises.
Que voulez-vous savoir sur le phénomène de gentrification qui ronge nos centres-villes ? C’est la question que nous vous posions, il y a un mois, en lançant #DansMaVille, la première enquête collaborative de Mediacités. Bilan : 122 suggestions reçues. Et beaucoup d’articles en préparation.
Mediacités lance #DansMaVille, un nouveau format d’enquêtes collaboratives. Pour la première fois, c’est vous, lectrices et lecteurs, qui déclenchez nos investigations. Dès aujourd’hui, dites-nous ce que vous voulez savoir sur l’embourgeoisement des centres-villes, aussi appelé “gentrification”.
La richesse éditoriale de notre journal doit beaucoup à la variété de ses plumes. C'est pourquoi nous voulons rendre hommage à nos journalistes pigistes.
Comme tout le monde, nous utilisons des cookies afin de mieux vous connaître, de nous améliorer et de vous proposer le site le plus adapté. Mais pas de panique ! Point d'espionnage ou de but commercial. Voici comment ça marche...
Le 10 mai, notre journal a passé la barre des deux années d'existence en terres lyonnaises.
Payer pour s’informer ? Qui plus est sur Internet ? Convaincre des vertus et de l’importance de l’abonnement demande patience et pédagogie… Réflexions internes et anecdotes à l’appui.
Rapprocher la décision politique des citoyens : telle est la promesse non-tenue de la décentralisation française. Les collectivités n’ont jamais été aussi autonomes qu’aujourd’hui, et pourtant rarement aussi peu contrôlées. Cofondateur de Mediacités, Hugo Soutra estime que la presse doit s’employer à rendre le pouvoir aux citoyens, en ouvrant les boîtes noires des institutions locales.
Ni industriel des télécoms, ni grand réseau bancaire parmi nos actionnaires : l’indépendance de Mediacités est d’abord financière. Aux côtés des fondateurs, plus de 80 particuliers ont financé directement ou indirectement Mediacités. Demain, l’aventure continuera grâce aux abonnements de nos lecteurs.
Soucieux de pouvoir enquêter sans entraves, Mediacités n’accepte aucune forme de publicité – ni commerciale ni institutionnelle. De fait, notre journal d’investigation locale 100% indépendant vit exclusivement des abonnements payants de nos lecteurs.
Mediacités inaugure « La Fabrique », un nouvel espace pour vous raconter les coulisses de notre média. Explications par Pierre Leibovici, qui vient de rejoindre l'équipe en tant que responsable de la mobilisation des lecteurs de Mediacités.
×