“La vie de diva du directeur de l’opéra” : en publiant, il y a un an, notre première enquête lyonnaise sur les rondelettes notes de frais de Serge Dorny, nous ne nous doutions pas qu’elle ferait couler autant d’encre et de salive… Nous reviendrons en détail, prochainement, sur la situation actuelle de cette grande institution culturelle. Mais depuis notre premier article, la ville de Lyon a mené sa propre enquête sur les dépenses du patron de la maison lyrique, le conseil d’administration de l’opéra a promis le contrôle de ses notes de frais tous les trois mois, quant au dispendieux Serge Dorny, il a officialisé son départ prochain vers le prestigieux opéra de Bavière. « Munich a récemment ouvert deux restaurants trois étoiles », ironisait un journal allemand en référence à nos révélations sur la fréquentation assidue du directeur des grandes tables gastronomiques.

Des révélations, les lecteurs de Mediacités Lyon en ont lues d’autres. Diverses et variées. « Le journalisme d’enquête doit, plus que jamais, ne s’interdire aucun domaine », écrivions-nous dans notre Manifeste.

Au rayon politique, notre article sur l’activité de professeur « apolitique » de Laurent Wauquiez à l’EM Lyon a éveillé l’intérêt des caméras et micros de l’émission télé Quotidien. S’en est suivi le pataquès politico-médiatique auquel personne n’a échappé autour des propos du patron des Républicains. A une toute autre échelle, notre enquête sur les turpitudes de la mairie de Mions et de son maire Claude Cohen a provoqué nombre de réactions dans cette commune au sud de Lyon. Nos informations sur le tropisme de celui qui allait devenir député, Bruno Bonnell, pour le paradis fiscal du Delaware, ont particulièrement animé la fin de la campagne des élections législatives, à Villeurbanne, en juin 2017. La double-casquette du chef de cabinet de Gérard Collomb, pendant l’élection présidentielle, continue de faire des remous alors que l’opposition à la Métropole réclame des comptes, sur ce sujet et sur d’autres, au président du Grand Lyon. 

Nous avons également enquêté dans la sphère économique : l’optimisation fiscale à Malte du groupe April ainsi que l’astucieux et juteux montage immobilier de son patron Bruno Rousset autour du siège social (enquêtes réalisées avec notre partenaire Mediapart) ; le plan social camouflé du géant du BTP Spie Batignolles ou encore le malaise social interne à la Compagnie nationale du Rhône. Sur des sujets d’environnement, avec par exemple les dysfonctionnements de la centrale nucléaire du Bugey. Sur le sport – lire notre série issue des Football leaks, cette fuite inédite de documents qui a permis de lever le voile sur les pratiques d’un sport gangréné par l’argent. Sur la culture, avec dernièrement nos révélations sur les affaires « en sourdine » du festival des Nuits Sonores. Etc., etc.

Un an de Mediacités à Lyon, c’est aussi :

> Des portraits fouillés et inédits, comme celui de l’influente mais très discrète Arabelle Chambre-Foa, directrice de cabinet du président du Grand Lyon ou celui du tout aussi discret Ange Sitbon, « perle secrète de Laurent Wauquiez » et incontournable collaborateur du président de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Des portraits de quartiers également : les multi-facettes de la Guillotière, la balbutiante Confluence.

> Des dizaines de tableaux excel compilant des centaines et des milliers de données pour analyser la place du vélo à Lyon ; pour documenter le favoritisme dont la ville du Puy-en-Velay – fief de Laurent Wauquiez – bénéficie de la part de la région ; pour mettre à jour l’existence de « la réserve cantonale » du Rhône, cagnotte distribuée à la discrétion des élus du département, ou l’utilisation clientéliste de la réserve parlementaire de Gérard Collomb, quand celui-ci était sénateur ; pour illustrer les nombreux débauchages de journalistes par le personnel politique local ; pour aborder la longévité de nos élus à travers la question du cumul dans le temps.  

> Des longs-formats – texte, photos et parfois sons ou dessins – sur le méconnu marché des grossistes de Corbas, la bataille entre pros et anti-A45, les errements de l’hôpital du Vinatier, le lucratif marché des poubelles du Grand Lyon, les personnes transidentaires, le phénomène des antispécistes, les dernières banlieues communistes du Grand Lyon, le combat des verriers de Givors ou encore celui des anciens ouvriers de Rhône-Poulenc, au cœur de la vallée de la chimie.     

> Des dossiers suivis au fil des mois : le sort des mineurs isolés présents dans la métropole, les affaires à rebondissement de la mairie de Givors et de son ancien maire Martial Passi, le tentaculaire dossier du Lyon-Turin, ou – on y revient – l’opéra de Lyon, avec notamment nos révélations sur le directeur du ballet, condamné pour discrimination à l’encontre d’une danseuse mère de famille.

> Des décryptages, pour lancer des débats – faut-il envisager la gratuité des transports en commun ? – ou pour comprendre les grands enjeux de votre territoire – où en est la transition énergétique de l’agglomération lyonnaise ?

> Des séries. Celle, réalisée en partenariat avec l’émission Secrets d’info de France Inter sur le ministre de l’Intérieur et ancien maire de Lyon Gérard Collomb. Comment tire-t-il les ficelles à distance. Comment s’est-il maintenu toutes ces années à la tête du Grand Lyon. Comment a-t-il anesthésié le Parti socialiste du Rhône. Celle aussi consacrée à l’histoire secrète du grand stade de l’Olympique lyonnais : quatre épisodes pour raconter comment et avec qui Jean-Michel Aulas a mis « l’intérêt général » au service de son grand œuvre. Où l’on retrouve, forcément, un certain Gérard Collomb… 

> Des tribunes, signées par nos lecteurs. Par vous. Diverses là aussi, de la gestion des bio-déchets à la protection des lanceurs d’alerte, en passant par la bourse au mérite pour les bacheliers de la région.

28 journalistes – rédacteurs, photographes, dessinateurs

Enfin, Mediacités Lyon, ce sont 28 journalistes – rédacteurs, photographes et dessinateurs – qui ont mis une, deux ou quinze fois leur savoir-faire au service de votre journal.

C’est aussi vous. Sans publicité et indépendant, Mediacités n’a d’autre finalité que d’informer ses lecteurs. Vos abonnements sont indispensables à l’existence du journal. Le partage de nos articles – via les réseaux sociaux ou tout simplement par le bouche-à-oreille – nous est infiniment précieux. Merci… et bonne lecture !  

Si vous souhaitez nous adresser des documents en passant par une plateforme sécurisée et anonymisée, connectez-vous à pals.mediacites.fr

Point final.

1 COMMENTAIRE

  1. Et aller chercher des initiatives positives, alternatives, collectives qui, grâce à un vrai travail d’investgation, montreraient que des expériences citoyennes existent un peu partout pour contrer la médiocrité et la trouille ambiante de nos dirigeants ?
    Rien que dans le domaine de l’accueil des migrants, de l’éducation populaire, de la culture … ou de l’agriculture, des initiatives existent dont on parle très très peu … ou trop tard !

Réagir à l'article

Merci d'entrer votre commentaire !
Merci d'entrer votre nom ici